Connaissez-vous Terry Osias?

Par Pierre-Marc Fréchette

Dans le cadre d’une série d’articles mettant en vedette des athlètes amateurs québécois qui effectueront leur début professionnel, nous avons l’immense plaisir de vous présenter le longueuillois Terry Osias. Nous avons rencontré Terry à son gym juste avant l’un de ses entrainements quotidiens. Voici le fruit de notre entrevue avec Terry Osias.

Parcours chez les amateurs

Boxeur droitier évoluant dans la catégorie de poids des 178 livres, ancien champion de boxe Olympique du Québec en 2013 et 2015, Terry a connu une carrière amateur bien remplie. L’athlète de Longueuil a non seulement gagné les gants dorés en 2012, il a également triomphé lors du défi des champions à deux reprises (2015 et 2016) et a gagné la médaille d’argent au championnat canadien qui se sont déroulés en 2015 et 2016.

Au cours de sa carrière amateur, le longueuillois de 30 ans a disputé plus de 75 combats amateurs dont la plupart de ses combats se sont déroulés en sol québécois. Il a également combattu aux États-Unis et en France dans le cadre de tournois amateurs. Malheureusement, seulement 49 combats amateur ont été répertoriés par la Fédération québécoise de boxe olympique due à un oubli de son carnet de combat, car faut-il le préciser, plusieurs combats étaient sous l’ancien système de pointage. Or, chaque boxeur devait présenter son carnet de boxeur avant chaque combat.

D’autre part, le parcours amateur de Terry Osias fut parsemé d’embuche émanant d’un conflit entre avec son entraineur de l’époque Alain Boismenu et la Fédération québécoise de boxe olympique (FQBO).

Un produit du Club De Boxe Champions

Terry Osias fréquente présentement le Club De Boxe Champions depuis maintenant 1 an. Il est présentement sous la supervision des entraineurs chevronnés M. Rénald Boisvert et M. Vincent Auclair.

En plus d’être bien supervisé, Terry Osias a déjà mis les gants avec des vedettes de la boxe professionnelle, tel que Lucian Bute, Jean Pascal et l’illustre Chad Dawson. Par ailleurs, le longueuillois a offert une opposition plus que respectable lors des séances de sparring avec deux membres de l’écurie Eyes of the Tiger Promotions, soit Arthur Ziatdinov et Nurzat Sabirov.

Terry voue un immense respect pour le boxeur américain Chad Dawson et n’a pas hésité à le nommer quand je lui ai demandé à quel boxeur il s’identifiait. Du haut de ses 6 pieds 2, le longueuillois se décrit comme un styliste/technicien sur le ring. Le pugiliste de Longueuil possède un solide jab, un contrattaquant naturel débordant de talent.

D’où vient Terry Osias

Terry Osias nait en 1987 dans l’arrondissement Rosemont-La petite-Patrie. Comme plusieurs

jeunes montréalais, Terry a malheureusement connu une jeunesse plutôt difficile. Dès son jeune âge (2e année primaire), Terry se fait arrêter par la police pour avoir commis des actes de vandalismes, tels des graffitis et autres incidents répréhensibles par les forces de l’ordre. Afin de palier à la situation et étant donné le jeune âge de Terry à l’époque, les policiers ont fortement recommandés à la mère de Terry, qui au moment des incidents avait deux enfants (un gars et une fille), de déménager dans un autre quartier afin d’éviter une recrudescence d’actes illégaux commis pas son fils. C’est ainsi que la famille Osias déménagea à Longueuil, laissant derrière elle le spectre de la criminalité, ainsi un nouveau chapitre commença pour Terry Osias.

Aujourd’hui, l’athlète de la Rive-Sud s’illustre non seulement par le bais de ses performances sportives (joueur de basketball, champion de boxe Olympique québécoise et ancien membre d’une équipe de soccer, basketball et football niveau AAA), il est aussi devenu un modèle pour les jeunes. Motivations et objectifs en tant que professionnel

Quand je lui ai demandé quelles étaient ses motivations pour faire le saut chez les professionnels, Terry a répondu, presque spontanément que son parcours amateur n’avait pas été égale à son talent n’ayant pas remporté le championnat canadien chez les amateurs. Pour lui, une carrière professionnelle est en quelque sorte une occasion de remettre les pendules à l’heure.

À court terme, son objectif est de devenir champion canadien ainsi que champion intercontinentale. À moyen terme, Terry veut disputer entre 10 et 15 combats et espérer atteindre le top 15 mondial. L’athlète de la Rive-Sud est conscient que la tâche s’annonce aride, mais il est très motivé et dédié à ce qu’il doit faire à l’entrainement et sur le ring afin de réaliser ses ambitieux projets.

Terry Osias l’homme d’affaire

En plus de consacrer beaucoup de temps à sa préparation et à ses entrainements de boxe en vue d’une carrière professionnelle, Terry est également un homme d’affaire lors de ses temps libre. En effet, l’athlète de la Rive-Sud a mis sur pied une entreprise de conditionnement physique mieux connu sous la bannière GT Fitness. Son entreprise offre une pléthore de services de conditionnement physique en milieu de travail, entre-autres l’entrainement BootCamp et l’entrainement de Boxe Fitness. Le concept est bien différent d’un gym traditionnel. Il est très fier de sa réalisation, nous lui souhaitons beaucoup de succès et longue vie à GT Fitness.

http://gtfitness.ca/index.html


Featured Posts
Recent Posts