Sergey Kovalev : Peut-il retourner au sommet ?

Âgé de 34 ans, «Krusher» régnait sur la division des mi-lourds et figurait dans tous les tops 10 P4P avant de se frotter au nouveau retraité André Ward. Sa fiche parfaite était de 33 victoires, dont 26 avant la limite. En 2013, il a déclassé Nathan Cleverly pour lui ravir son titre WBO et ce en Angleterre. Même chose contre Bernard Hopkins à qui il a arraché les titres IBF et WBC. Ses deux défaites face à Andre Ward demeurent à ce jour très controversées. Entre une décision discutable et un coup qui semblait bas, le Russe peut-il redevenir l’homme le plus craint de sa division, moi j’en suis certain.

Le divorce avec John David Jackson

"Sergey Kovalev is a real asshole, He quit" - John David Jackson ex-entraîneur de Kovalev.

Sergey Kovalev ne l’avouera pas, mais il a été secoué par les deux défaites face à l’américain, il est passé plusieurs jours dans un monastère en Grèce pour réfléchir sur son avenir et il s’est séparé de son entraîneur John David Jackson. Un divorce des plus douloureux qui a mené à des propos colorés des 2 hommes. Si le Russe aspire à redevenir champion du monde, il doit se trouver un autre coach de renommée mondial. Mais Sergey ne semble pas facile à travailler, il a déclaré que Jackson un ex-champion du monde n’était qu’un teneur de mitaines. Au moment d’écrire ses lignes, Joël Diaz qu’on a vu travailler avec Timothy Bradley est le favori pour tenter de remettre Kovalev sur les rails.

Un combat contre Vyacheslav Shabranskyy

Le Krusher remontera sur le ring le 25 novembre prochain. Son adversaire est loin d’être commode, il ne s’agit pas d’un classique adversaire de retour. Vyacheslav Shabranskyy ( 19-1, 16 KOs ) est énorme pour la division des 175 livres. «Cœur de Lion» ne fait pas dans la dentelle, il cogne lourd et ne sait pas reculer. Le combat ne s’éternisera pas, mais il faut s’attendre à des flammèches voire même un incendie. L’Ukrainien a retrouvé le chemin de la victoire depuis sa défaite face à Sullivan Barrera, il se fiera sur sa force de frappe et sur le fait qu’il sera le plus costaud sur le ring pour retourner dans les classements.

La retraite d’Andre Ward laisse 3 ceintures vacantes.

Sergey Kovalev est représenté par Kathy Duva présidente de main évents promotions. Elle a signé Krusher après sa victoire par Ko au 2e round face à Darnell Boone. Il est rapidement devenu son client le plus célèbre et la figure de Main Events. La WBO est maintenant sans champion avec le départ de Ward vers la retraite, ce n’est qu’une question de temps avant que Kovalev remettre la main sur ce titre.

À mon humble avis, il ne fait aucun doute que le Russe a plus faim que jamais. Il est malcommode et assurément désagréable, mais il sait boxer et sa force de frappe est prodigieuse. Si les rumeurs se concrétisent avec le Joël Diaz, il aura de son côté un des meilleurs entraîneurs au monde présentement.

Les 175 livres n’ont qu’à bien se tenir, le boxeur le plus craint est de retour.


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.