C’est décidé je déménage à Drummondville

À peine remis de la défaite d’Yves Ulysse qui fera parler pour les prochains 60 ans au Québec et avec un déficit de sommeil à faire frémir mon médecin de famille, je me suis dirigé à Drummondville pour le gala présenté par Serge Balmir en collaboration avec Rixa promotions.

L’inventeur de la poutine

C’est connu avant un effort sportif il faut s’alimenter en conséquence c’est ce que je me suis rappelé en voyant cette grande bannière «inventeur de la Poutine». Le Roy Jucep m’a convaincu, les frites sont dorées et bien croustillantes, la sauce est consistance et goûteuse, le fromage se respecte en faisant swick-swick sur tes molaires. Bon parlons boxe avant que je me remette à saliver.

Tommy Houle

Depuis des mois, Julie Clavel me martèle à quel point son Tommy est beau et efficace sur le ring. Elle ne s’est pas trompé, l’athlète de Ste-Béatrix m’a surpris avec une boxe sans faille et le calme d’un vétéran. Le jeune homme s’entraîne avec Jessy Ross Thompson et est représenté par nos amis de Ramsay Boxing. Une cinquantaine de partisans ont fait le voyage pour le supporter et ils étaient bruyants.

Tommy Houle (1-0-0) a vaincu le Polonais Lukasz Kuc (1-4-1) par décision unanime chez les super-moyens (168 livres)

Michaël Cyr

Le fermier de St-Mathieu de Belœil impressionne par sa musculature. Rapidement on a compris qu’il n’a pas fait le saut en boxe pour faire dans la dentelle. Il s’est lancé sur son adversaire mexicain Cristian Villela qui commençait à avoir hâte d’entendre la cloche de fin de combat.

Michaël Cyr (1-0-0), a fait ses débuts professionnels en battant le Mexicain Christian Villela (1-2-0) par décision unanime des juges.

François Pratte

Il était plus que temps pour Pratte de remonter sur le ring. Inactif depuis 10 mois, car il ne reçoit pas d’offres, le multiple champion canadien n’a aucunement paru. Il est maintenant prêt pour un combat de 6 rounds. Message aux promoteurs québécois, dépêchez-vous avant que quelqu’un le signe avant vous.

François Pratte (5-0-0) est venu à voir du mexicain Gerardo Sanchez (1-1-0) par décision unanime.

Whitney Baille vs Dave Leblond

C’est le combat qui m’a convaincu de sortir de la maison hier après-midi et je ne l’ai pas regretté. Whitney Baille a eu l’avantage grâce à sa grosse main gauche et une meilleure précision. Mais Dave Leblond peut se promener la tête très haute avec une performance comme celle qu’il nous a offerte hier soir.

J’exige un combat revanche sur 6 rounds. Whitney Baille (5-0-0) l’emporte Dave Leblond (2-3-0) par décision majoritaire des juges.

Monsieur Balmir est un grand homme

Monsieur Serge Balmir est monté sur le ring avec des pas de danse qui m’ont rappelé que je suis blanc. L’homme d’affaires y va d’un discours enflammé où il prend le temps de saluer les 1000 personnes présentes sur place. Le sympathique père de Jordan nous annonce ensuite la création d’une fondation pour venir en aide à des jeunes boxeurs pleins de potentiels, mais qui n’ont pas toujours les moyens financiers de boxer à de hauts niveaux.

Ibrahim Ali est un jeune réfugié irakien, après avoir élu domicile à Drummondville il s’inscrit au club de boxe pour conserver la forme en vue de la prochaine saison de soccer. Mais il est rapidement tombé dans l’œil des entraîneurs de l’endroit qui voit en lui un excellent potentiel pour la boxe.

La fondation de Serge Balmir lui permettra de se payer les services d’un entraîneur ( Yves Hamel ) et de défrayer les coûts pour de l’équipement de boxe.

«On m’a appelé à la dernière minute pour me faire l’annonce avant le gala. Je m’inquiétais ces derniers temps à savoir comment je paierais tous les équipements. J’ai explosé de joie quand j’ai su que Monsieur Balmir allait m’aider» a déclaré le jeune Ibrahim plus que reconnaissant.

Jordan Balmir

On a eu le droit à un Jordan 2.0 hier au centre expo de Drummondville. Malgré une foule qui était survoltée à l’idée de voir son favori. Balmir a contenu des énergies et a fait un combat intelligent où tout semblait calculé. Le jeune homme avait parfois tendance à laisser ses émotions dicter ses actions sur le ring. L’expérience est en train de faire son œuvre. Avec des succès viennent des défis, certains boxeurs ont déjà manifesté leur désir de faire face à Balmir.

L’arbitre a mis fin au combat face au Polonais Daniel Przewieslik à 56 secondes du sixième engagement.

#boxe #Drummondville #Balmir

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.