Rénald Garrido; Coeur de lion.

Rénald Garrido(19-17-2), alias Le Lion, est un boxeur français de 34 ans qui roule sa bosse depuis 2011. Boxeur très actif (38 combats en 7 ans), Garrido est présentement classé 6ème chez les poids super légers en France. Originaire de Bouches-du-Rhône, Marseille, Rénald est un personnage coloré, très attachant et qui espère encore accomplir de grandes choses dans le monde de la boxe. Peu reconnu pour sa force de frappe, c’est un boxeur qui met une pression constante, qui avance avec les mains hautes et qui défie l’adversaire avec un volume de coups élevé. Il a le mérite de n’avoir jamais été passé KO en 38 combats.

VS SELDIN

Le 28 septembre 2017, Garrido traverse l’Atlantique pour venir affronter un prospect invaincu en 19 combats, qui vient d’aligner 7 KO consécutifs et qui se battra devant les siens au Paramount Theater de New York. Une brute selon plusieurs. Une mission impossible selon les autres. Comme à son habitude, c’est avec le cœur léger, sans complexe et le sourire aux lèvres que Rénald se prépare pour ce nouveau défi. Durant le combat, qui fait office de finale, Garrido est plus précis qu’à son habitude, il se trouve également meilleur défensivement. Devant lui, Seldin est surnaturel, que ce soit au niveau du physique ou de la puissance de frappe. Il ne faiblit à aucun moment, ne ralentit pas la cadence et la puissance qu’il a au bout des poings est la même tout le long du combat. Garrido réussira à faire la distance, il est le premier à traverser 10 rounds contre le new-yorkais. Les 3 juges remettent une carte de 98-92. « Ces faiblesses, elles sont au niveau de la défensive. Particulièrement après ses attaques; il est statique… »

VS ULYSSE

Le 20 juin 2015, un combat de championnat chez les 160 livres a lieu au Centre Bell de Montréal. David Lemieux contre Hassan N’dam. Ulysse vs Garrido est prévu en sous-carte. Le combat n’aura jamais lieu.

« J’étais venu à Montréal pour boxer un 6 rounds. Je savais que Yves était talentueux et pour augmenter mes chances, je devais le faire travailler plus que 4 rounds. Arrivé au Centre Bell, on m’explique que notre combat est un swing bout et que je devrais boxer juste avant la télé en direct. Je commence mes échauffements, à 19 :45 on me dirige vers le ring et l’homme de la régie m’informe que le combat en sera un de 4 rounds, ce à quoi je m’oppose instantanément. Il m’informe donc que notre combat sera remis à la fin de la soirée, après la finale, soit vers 1AM. C’est embêtant mais je décide de mettre toutes les chances de mon bord et je décide de combattre un 6 rounds en fin de soirée. Vers 23 :45, on vient me chercher puisque c’est mon tour. La salle est vide, je fais une entrée modeste et Ulysse s’amène également. L’arbitre fait ses recommandations et d’une main me fait signe que c’est un 4 rounds. Je deviens fou et j’interpelle Camille Estephan pour lui dire que je ne combats pas un 4 rounds. Il me dit que c’est la faute de la Régie des Jeux, que la salle doit se fermer bientôt. Il rajoute que si je ne combats pas immédiatement un 4 rounds, je dois descendre du ring et je ne serais pas payé. Je suis déshonoré et je descends, l’argent ne vaut pas ces conditions malhonnêtes… Le pire là-dedans, boxrec affiche une défaite par disqualification, sans compter le temps et l’argent que j’ai perdu… »

Ulysse vs Selin: son choix.

" Ce qui est beau avec la boxe, c'est que tout est possible. Si Yves est bien préparé, il a ses chances. La stratégie est facile à prévoir, Seldin mettra beaucoup de pression, il tentera de détruire au contact, tandis que Ulysse devra faire bouger ses jambes et utiliser sa vitesse pour éviter l'épreuve de force. Je vois Ulysse réussir à embêter Seldin un moment mais je vois la puissance de Cletus venir à bout de Ulysse avant la limite. Et concernant Lemieux vs Saunders, je préfère ne pas me prononcer. Que le meilleur gagne".

La suite pour lui

Rénald se battra le 22 décembre en Allemagne, il fera face Fatih Keles pour la deuxième fois en carrière, le premier combat a eu lieu en juillet 2017 et avait fini en nulle majoritaire. Le gagnant du combat mettra la main sur la ceinture européenne WBO des 140 lbs. Il a également un combat de prévu le 20 janvier 2018 contre Ala Edine Moussa, la ceinture de France sera en jeu. Son objectif est de gagner ces deux ceintures et de les défendre le plus souvent possible. On lui souhaite bonne chance, Rénald est un chic type et un boxeur honnête qui vient toujours se battre pour gagner. Espérons que nous pourrons le voir en 2018 au Québec, il y a plusieurs bons super légers québécois qui gagnerait à affronter un boxeur coriace comme Garrido.


Featured Posts
Recent Posts