Simon Kean est prêt pour 2018 ( Et on propose de vrais adversaires )

Par Noé Cloutier 

Le parcours parfait de 4 victoires du talenteux Simon Kean en 2017 s’est poursuivit, samedi dernier, alors que Mike Sheppard s’inclinait au 2e round.  Avec une grosse année 2018,  Kean pourrait frapper à la porte des classements mondiaux.  Pour ce faire, il devra affronter des adversaires qui vont lui permettre de faire des rounds et de progresser.  Alors que les rumeurs pointeraient vers un combat contre Daniel Martz,  j’ai trouvé 5 autres boxeurs qui pourraient aider Simon à s’améliorer.  Après tout, 2018 pourrait être l’année du ‘’Grizzly’’. 1. Elieser Castillo, 32(18)-9-2,

D’accord, je sais, je sais, il a 47 ans.  Mais il ne faut pas se fier aux apparences puisque contrairement aux autres boxeurs que je vais présenter (et à Daniel Martz), Castillo a fait la limite lors de ses 43 combats! Par un curieux hasard, il a lui aussi remporté la ceinture IBO inter-continental de Simon Kean, avant l’anniversaire de mes 1 an, en octobre 2000.  Il provient de la talentueuse école de boxe cubaine et il a affronté d’excellents boxeurs comme les anciens champions du monde Chris Byrd et Tim Witherspoon, en plus de Fres Oquendo et de l’excellent prospect américain Trevor Bryant.  Il représenterait donc un excellent défi pour Simon qui tenterait de devenir le premier à le stopper. 2. Joey Dawejko, 19(11)-4-4

Malgré un talent limité, c’est en échangeant coup pour coup que l’américain de 27 ans s’est mérité plusieurs combats sur Showtime à travers la série Shobox.  Il a déjà affronté le futur champion IBF Charles Martin et le dangereux Amir Mansour.  Il a notamment battu Derric Rossy (qui est passé tout près de surprendre un certain Bermane Stiverne en 2015), en plus d’avoir infligé la première défaite au prospect portoricain Kelvin Nunez (15-1) il y a quelques semaines pour un titre mineur de la WBC.  Ayant affronté Didier Bence en début de carrière, gageons qu’il serait prêt à revenir au Québec pour le bon montant. 3. Don Haynesworth, 13(11)-2-1

Malgré le peu d’expérience professionnel qu’il possède, celui qui aime se faire appeler ‘’Mr. JBT’’ selon son compte Facebook possède une bonne force de frappe et un gabarit imposant d’environ 270 livres.  À son dernier combat, il a donné beaucoup plus de problèmes que prévu au talentueux Bryant ‘’By-By’’ Jennings avant de se faire arrêter, sans aller au plancher, au 3e round en sous carte de Lomachenko-Rigondeaux.  Il est à parier, qu’à 35 ans le boxeur de la Caroline du nord voudra capitaliser sur sa plus récente performance et Simon pourrait bien être interressé. 4. Gary ‘’Highlander’’ Cornish, 24(12)-2

L’anglais a lui aussi été champion IBO inter-continental des lourds, mais c’est pour sa performance douteuse contre Anthony Joshua en 2015 qu’il se fut connaitre.  Montant sur le ring avec une fiche 21-0, Cornish fut incapable de survivre au 1er round.  Il vient de perdre son dernier combat par décision contre le gatekeeper anglais Sam Sexton.  Toutefois, il possède tout de même des habilités, un nom et une fiche respectable en haut de ses 6’7’’, il pourrait préparer Simon aux géants de la division.  De plus, il a déjà accepté de venir au Canada pour affronter Raymond Olubowale avant que ce dernier ne se blesse, il serait donc très accessible pour EOTTM. 5. Siarhei ‘’The White Wolf’’ Liakhovich, 27(17)-7

Avec la domination des frères Klitschko, les anciens champions poids lourds encore actif son très rares.  Par chance, l’ancien champion WBO vient de sortir de la retraite après 3 ans d’absence, l’emportant par KO au Mexique. Deontey Wilder s’était fait connaitre pour son violent KO au 1er round contre le ‘’White Wolf’’, il a aussi affronté plusieurs gros noms comme Briggs, Valuev, Jennings et Andy Ruiz Jr.  Avec un talent certain et un menton fragile, le biélorusse de 41 ans pourrait être la fenêtre parfaite vers les classements mondiaux.


Featured Posts
Recent Posts