Eleider Alvarez n’a plus que lui à blâmer

Par Laurent Poulin 

Dans les prochains jours, nous apprendrons que le champion de la WBC Adonis Stevenson affrontera Badou Jack au courant de l’année 2018. L’aspirant obligatoire depuis le 28 novembre 2015 Eleider Alvarez a accepté un package deal incluant quelques centaines de milliers de dollars et de nouvelle garantie d’affronter le champion en échange de se tasser. Depuis le début de toute cette saga, le colombien est pris en pitié par le public québécois, mais avoir l’avoir vu se tasser à quelques reprises, j’en suis à me demander si tout ce manège ne commence pas à faire son affaire. Après tout, il aurait pu mettre son poing sur la table et exiger le combat. L’œuf ou l’enveloppe Entre 2 jeux de mots douteux à Salut Bonjour, Guy Mongrain animait aussi la poule aux œufs d’or le jeudi soir. Le concept était fort simple : on proposait aux concurrents un montant dans une enveloppe et il choisissait s’il tentait le tout pour le tout en ouvrant l’œuf. Ici Guy Mongrain est représenté par Yvon Michel, les enveloppes ont été truquées par Al Haymon. Le plus gros montant est dans l’enveloppe déjà ouverte par Eleider Alvarez et piger l’œuf ne lui assurerait qu’une énorme perte salariale. 

Une attente qui fait l’affaire du colombien  ? J’ai l’impression de rêver, mais je vais défendre Yvon Michel et Al Haymon pour l’instant d’un seul paragraphe. Tous les experts de boxe sont en accord pour dire qu’un champion qui affronte un aspirant obligatoire au 5 ans est plus que ridicule. Mais le ridicule ne tue pas comme raconte l’adage. Revoyons un peu l’histoire, quand Eleider Alvarez devient aspirant obligatoire en novembre 2015. Eleider et Marc Ramsay feront le choix d’attendre avant de se lancer sur le champion, question d’affronter quelques gauchers au passage et accumuler les rondes d’entraînement. Tout ça en laissant Adonis fêter son quarantième anniversaire. Pour une période d’environ 1 an, Alvarez est complice de la WBC/Haymon/Yvon. Ensuite, la deuxième année, Contre toutes attentes, on nous annonce un combat entre lui et Lucian Bute. Une bourse de 250 000 $ contre un Bute parti chez les 168 livres et dont les meilleurs jours sont derrière lui. De plus, il a accumulé une tonne d’expérience au gymnase avec Bad Chad Dawson lors de ce camp d’entraînement.   Puis c’est les vacances, le combat contre Adonis est dans la poche..... mais c’était négliger l’ami Al. Et l’offre était excellente, encore un autre quart de millions et cette fois-ci c’est Jean Pascal. Une autre ancienne gloire locale qui demeure un gros nom et il est encore classé. Cette fois-ci, le combat en est un d’éliminatoire pour la WBC. Eleider est en Colombie quand il reçoit l’appel, en 5 semaines seulement, il arrive fin prêt et l’emporte par décision majoritaire. Cette fois-ci, il a une garantie écrite qu’il sera le prochain adversaire du champion. C’est cette lettre qui lui a permis de collecter une bonne somme pour se tasser et permettre le combat Jack/Stevenson. Alors qu’on a tendance à le prendre en pitié, c’est lui qui permet les défenses du champion. Selon des infos recueillies ici et là, Eleider toucherait 900 000 $ lors de ses 2 prochains combats. Une somme astronomique comparée au 180 000 $ qu’on lui aurait offert pour faire face immédiatement au champion. Qui est le prochain adversaire d’Eleider Alvarez? Oleksander Gvodzyk

L’Ukrainien n’est pas reposant, véritable super vedette chez les amateurs avec une fiche de 9-1 aux séries mondiales de boxe et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres. Rapidement chez les rangs payants il se fait un nom en démolissant ceux qui reviennent d’un combat de championnat, il passera le ko tour à tour à Mohammedi et Karpency. Contre Chilemba, il en avait plein les bras avant que celui-ci abandonne dû à une blessure à la main. Ensuite Marcus Browne refusera de lui faire face dans un combat éliminatoire pour le titre de la WBC, il en profitera pour clouer Yuniesky Gonzalez en trois petites rondes. Le clou est doté d’une force de frappe redoutable et il sait boxer. Mais on a vu contre Chilemba qu’il peut s’impatienter s’il n’obtient pas le Ko en début de combat et un boxeur technique doté d’un bon jab peut remporter des rounds contre lui. Eleider a raison

Dans le fond, Eleider est allé chercher le maximum d’argent possible en monnayant son rôle d’aspirant obligatoire. Avec l’argent ramassé, il va construire une maison et assurer l’avenir de toute sa famille en Colombie, peut-on lui en vouloir ? Pendant ce temps, notre champion à temps partiel pavane son manteau de fourrure chez Best Buy en direct sur Facebook. La vie est injuste #TeamAlvarez

#EleiderAlvarez #AdonisStevenson #YvonMichel #Pbc #Showtime #AlHaymon

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.