La chronique du prof : La renaissance de GYM?

Ces derniers mois, on a souvent entendus les fans de boxe québécois critiquer le Groupe Yvon Michel et ce n’est pas sans raison. Cependant, avant de déclarer la mort du Groupe Yvon Michel, j’aimerais spécifier qu’on a encore avec le Groupe GYM plusieurs éléments qui méritent de faire en sorte que l’on s’intéresse positivement à l’organisation.

L’émergence de la boxe féminine d’élite au Québec

GYM durant cette décennie fut le précurseur de l’apparition de la boxe féminine à grand échelle avec la signature de la charismatique et encore plus talentueuse Marie-Ève Dicaire. L’ancienne championne du monde de karaté ainsi qu’ancienne championne canadienne en boxe olympique chez les amateurs continue son ascension fulgurante chez les professionnels et démontre sa place comme l’une des têtes d’affiche du groupe de promotion. De plus, on voit que GYM n’hésite pas à faire une place à des boxeuses de talent qui n’ont rien à envier aux hommes telles que Jessica Camara et Vanessa Lepage-Joanisse qui ont eues l’occasion de boxer sur les cartes de GYM. Une Dicaire extrêmement bien classée mondialement pourrait amener un deuxième titre de champion du monde dans l’organisation (3e si on compte Beterviev) cette année et avec son sens de la répartie pourrait nous faire oublier l’autre champion du monde de GYM…

Les classements mondiaux

On nous dira que l’écurie du groupe GYM est faible en talent… Cependant, observons la liste des boxeurs qui est la suivante : Stevenson, Beterviev (Tant que le litige judiciaire n’est pas officiellement réglé), Alvarez, Rivas, M’Billi, Bouchard, Dicaire, les Bredicean, Bute, Phinn, Zewski, et Dalkhaev (Son sort est intimement lié à celui de Beterviev). On a un Adonis Stevenson comme champion du monde WBC chez les mi-lourds. Artur Beterviev est champion du monde IBF dans la même catégorie. Oscar Rivas est classé 8e WBC chez les poids lourds. On se rappellera évidemment qu’Eleider Alvarez est hautement classé à la WBC depuis selon les rumeurs, la chute du Mur de Berlin… Lucian Bute est encore classé 10e WBC chez les Mi-Lourds. Marie-Ève Dicaire est classée 4e au monde à la WBC notamment. Pour une écurie en perte de vitesse, il semblerait que le talent soit encore hautement classé mondialement et que de possibles championnats du monde arrivent à terme pour plusieurs d’entre eux.

La relève

Malgré que la relève du Groupe GYM soit moins bien médiatisée que celle de l’autre groupe majeur de promotion au Québec, il serait inacceptable de passer sous le silence son potentiel. En premier lieu, il faut faire référence au joyau qu’est Christian M’Billi, le quart-de-finaliste des jeux olympiques de Rio évolue à un rythme extrêmement rapide. Solide, spectaculaire, dynamique… c’est un diamant que Marc Ramsay et Samuel Décarie-Drolet sont en train de polir à vitesse grand V et cela ne me surprendrait guère que M’Billi frappe à la porte des classements mondiaux en 2019. Mikael Zewski en signant avant le Groupe Yvon Michel s’assure d’être vu plus souvent au Québec, lui qui a un talent naturel exceptionnel mais qui a vu sa carrière dérailler par les mots blessures et contre-performances aura la chance de se faire valoir en tant que tête d’affiche en 2018. Considérant son palmarès amateur, il a encore une chance de se faire valoir à l’échelle mondiale, ce sera à lui de la saisir. Des boxeurs tels que les charismatiques Shakeel Phinn et Sébastien Bouchard seront possiblement des cartes cachés du Groupe Yvon Michel qui vont se révéler au grand public, avec des styles bagarreurs bien à eux appuyés par de solides bases techniques sauront se faire apprécier des fans de boxe en 2018.

À quoi s’attendre

Je ne dis pas que le Groupe Yvon Michel va réinventer la roue en 2018. La dernière année a été dure pour GYM, surtout au niveau médiatique où sa marque de commerce a semblé s’effriter. Cependant, nous sommes dans une phase de transition en boxe au Québec où les héros des années 2000 et de la première partie de la décennie 2010 sont en train de s’effacer au profit d’une nouvelle génération et que GYM aura la chance d’amener certains de ces boxeurs à des sommets personnels et à des combats intéressants pour le public québécois. Avant de vous quitter… GYM a permis à Francis Lafrenière auparavant de livrer des combats sur leurs cartes… BEN N’ARRÊTEZ PAS EN SI BON CHEMIN, ON NOUS ENLÈVE PAS UNE FORMULE GAGNANTE.

En ce sens je souhaite une année avec de belles performances aux boxeurs de GYM et pleine de prospérité à Yvon Michel, Bernard Barré, Alexandra Croft et toute leur équipe…

Signé le prof


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.