Claressa Shields défendra ses titres ce samedi.

Par Pstm Boxing

La championne du monde chez les poids super-moyens Claressa Shields alias (T-Rex) (4-0-0, 2 KO) défendra ses ceintures WBC et IBF ce vendredi, contre son aspirante obligatoire Tori Nelson (17-0-3, 2 KO). Championne unifiée en seulement quatre combats chez les professionnelles et double médaillée d’or aux jeux olympiques, Claressa Shields en a profité pour discuter de son enfance et de sa remarquable carrière amateur dans sa ville natale de Flint au Michigan, lors d’une journée médiatique en vue de son combat qui se tiendra ce vendredi.

Claressa a été initiée à la boxe par son père Clarence "Bo Bo" Shields, qui était un bagarreur de rue et qui a connu une courte carrière amateur. À l’époque ou sa fille n’avait que deux ans, il était déjà derrière les barreaux pour un vol qu’il avait commis. Après avoir purgé sa peine, sa fille était déjà âgée de neuf ans. Au début son père ne voulait pas qu’elle boxe car il disait que la boxe était un sport masculin. Il lui a donc refusé de poursuivre la boxe. À l’âge de onze ans son père lui a parlé de la fille du légendaire et regretté Mohamed Ali, Laila Ali. C’est à ce moment là que Claressa a eu la piqûre pour le sport. Son père lui a même déjà dit que c’était dommage qu’il n’ait pas eu de fils pour l’initier à la boxe. Claressa lui a alors répondu « Peut-être que tu pourrais vivre ton rêve avec moi ».

Chez les amateurs, elle a remporté une médaille d'or dans la catégorie des poids moyens chez les femmes aux Jeux olympiques de 2012 et 2016, faisant d'elle la première boxeuse américaine féminine ou masculine à remporter des médailles olympiques consécutives. Shields était la plus jeune boxeuse aux essais olympiques américains de février 2012, remportant l'épreuve dans la catégorie des poids moyens. En mai elle s'est qualifiée pour les Jeux olympiques de 2012, la première année où la boxe féminine était un événement olympique. Elle est devenue la première femme américaine à remporter une médaille d'or olympique en boxe. Elle a également remporté l’or au Jeux panaméricains de Toronto en 2015 chez les poids mi-lourds. Elle a aussi gagné deux autres médailles d’or en tant qu’amateur chez les poids moyen en 2014 et 2016. Sa fiche amateur cumule 78 victoires pour seulement une défaite. « Ils ont cette définition de femmes fortes, vous savez, maigre, jolie, à la voix douce, joli sourire, vous savez. Mais quand vous parlez de muscles et que vous parlez de coup de poing, ce n'est pas vraiment une femme qui vous vient à l'esprit. Chaque fois que quelqu'un dit: Oh, elle ne devrait pas être payée comme ça. Elle a deux médailles d'or olympiques. Tu devrais la payer comme tu paies Lomachenko, "dit Shields," il s'agit d'obtenir le respect, d'obtenir le temps de télévision, d'obtenir le salaire égal. Je ne me représente pas moi-même, je représente la boxe féminine. Je ne vais pas changer qui je suis, je vais continuer à être moi-même jusqu'à ce que le monde accepte que les femmes ont leur place dans ce sport. Les femmes ne sont pas faibles. »

« Je veux entrer dans l'histoire comme la meilleure boxeuse féminine. J'ai déjà écrit une part de l'histoire en boxe et les gens sont assis là, agissant comme si je n'existais même pas. Une fois que j’en aurai terminé avec Nelson vendredi, j’appelle toutes les meilleures boxeuses à m’affronter. Si vous pensez que vous pouvez me battre, faisons-le. Après ce combat je vais descendre chez les 160 livres et nettoyer la division. Et après cela, je vais aller chez les 154 livres. Qui est la meilleure boxeuse livre pour livre en ce moment ? Cécilia Braekhus ? Elle aura rendez-vous avec moi elle aussi ! ». Claressa ne s'excuse pas d'être confiante et ambitieuse elle est en mission et elle veut continuer à marquer l’histoire. Claressa Shields a bien l’intention de faire de 2018 son année, mais elle réalise qu'elle doit encore accomplir beaucoup plus avant que le public en prenne note. Elle sera assurément à surveiller au cours de sa carrière et ses prochains combats. Le duel de vendredi sera diffusé à 22h00, heure de l’est, du Turning Stone Resort & Casino à Vérona, New York, en direct sur les ondes de Showtime. 

#ClaressaShields #ToriNelson #WBC

Featured Posts
Recent Posts