L’évaluation du Prof Chery : Gala de boxe de la série Chrono Aviation du 15 février 2018

Par Victor Chery 

Par un jeudi soir, lendemain de Saint-Valentin, je me présente au Casino pour un gala du Groupe Yvon Michel et croyez-moi, il n’y a pas une ambiance propice à l’amour dans le ring. C’est dans cette optique que je vous présente cette nouvelle chronique de l’évaluation du Prof Chery dans ce gala qui a mis en vedette Marie-Ève Dicaire, Steve <<The Boss>> Bossé, Mikael Zewski, Bruno Bredicean, Yan Pellerin, Mazlum Akdeniz et Jessica Camara. Qui obtiendra une bonne note et qui coulera? Vous le saurez dans les prochaines lignes.

Le Coup de Cœur de la soirée – Mazlum Akdeniz

Après un premier round où Akdeniz a outrageusement dominé semble avoir vraiment adopté un style beaucoup plus adapté à la boxe professionnel, toujours aussi physique dans sa boxe, on remarque cependant l’évolution de sa boxe au sens où il attend de plus en plus ses occasions. Explose avec efficacité et ne se commet pas trop tout en plaçant avec efficacité des coups de puissances. Sa boxe est divertissante et face aux bons adversaires pour le faire progresser, il a un excellent potentiel. Luis Acuna Rojas (2-2) vend chèrement sa peau car ses faibles tentatives de déstabiliser Akdeniz durant les rounds ne donnent aucun résultat. Malgré ma réticence habituelle à voir des boxeurs passés professionnels aussi jeunes, Akdeniz avec une autre victoire par décision unanime (3-0) est en train de me faire mentir et il s’avère une excellente acquisition pour Lee Baxter et son équipe promotionnelle. Le combat de la soirée

- Guadalupe <<Panthera>> Lincer Ortiz (2-6) vs Jessica <<Cobra>> Camara (4-0) 

La talentueuse Jessica Camara affronte une boxeuse plus dangereuse que sa fiche dans un combat qui s’annonce divertissant. Camara qui boxe bien et a une bonne vitesse et force et opposée ici à une boxeuse très agressive en Ortiz. Beaucoup d’échanges à courte portée ponctuent ce combat. Évidemment c’est Ortiz qui met la pression mais Camara revient avec de belles contre-attaques et elle plus le combat avance, plus le sens de l’ajustement de Camara est visible. Chaque round était sérré mais la précision de Jessica et son calme malgré l’agression de Ortiz lui a permis d’obtenir la faveur de deux juges sur 3 par des scores de 40-36 alors que le troisième l’a vu 38-38. On aurait pu s’en passer

Le combat Pellerin versus Castillo: Le vétéran des arts martiaux mixtes et ami de Steve Bossé Yan Pellerin (1-0) faisait ses débuts en boxe professionnels face à Fernando <<El Monstruo>> Castillo (2-3). On assiste à un duel de boxe entre deux combattants qui ont fait des arts martiaux mixtes. En termes d’habiletés techniques, ce n’est pas un duel qui va passer à l’histoire. L’action est saccadée tout au long du combat malgré que ce soit ponctué de quelques explosions divertissantes de part et d’autre ainsi que de simagrées amusants de Pellerin. C’est une victoire par décision majoritaire (39-37, 39-37, 38-38) qui ne passera clairement pas à l’histoire.

À ne plus réinviter – Cesar Chavez

J’ai deux souvenirs particuliers de Cesar Chavez, le premier datant de novembre 2012 lorsque Lucian Bute affrontait Denis Grachev au Centre Bell. Les gens qui sont allés aux toilettes durant le combat ont manqué un K-O d’un coup de poing de Mikael Zewski (https://www.youtube.com/watch?v=Sig4N_FBxss ). Le deuxième fut une autre défaite par arrêt de l’arbitre face à mon boxeur québécois favori, Antonin Décarie. Antonin qui n’est pas reconnu comme un cogneur dévastateur lui avait donné son billet de retour au Mexique. Bruno Bredicean (10-0) qui est également loin d’être reconnu comme un cogneur sort carrément Chavez de ses bottines avec un gros knockout. Inutile de rajouter qu’il n’y aucune utilité de le ramener en ville. Le temps presse – Mikael Zewski

Je considère Mikael Zewski comme l’un des plus beaux talents à être sortis des rangs amateurs québécois dans les 15 dernières années. 138-29 chez les amateurs et des victoires chez les amateurs face à d’excellents boxeurs tels que Carlos Banteaux et Jack Culcay alors qu’il évoluait sur la scène de boxe olympique internationale au sein de l’équipe canadienne. Le duel face à Jose Macias (23-7-2) s’annonçait un duel mitigé notamment en raison de la réputation de tough de Macias qui a fait la limite avec des cogneurs tels que Lubin et Alejandro Barrera mais dont la dernière défaite était l’an passé face à un 0-1-1. Zewski livre un combat en demi-teinte où on voit des flashs de son grand talent notamment un très beau knockdown de son adversaire au 4e round et l’ébranle au 6e mais également se fait toucher trop souvent durant le combat pour quelqu’un de son talent, se retrouve même à saigner du nez et se fait mettre en difficulté au huitième round dans un round très spectaculaire. Les juges remettent 77-74, 78-73 et 78-73 pour Mikael Zewski. GYM a deux choix après ce combat. Le premier serait de donner quelques combats de développement à Zewski mais à ce point dans sa carrière, est-ce vraiment pertinent vu son expérience professionnelle et chez les amateurs? Le deuxième serait de positionner Zewski pour un combat pour une ceinture mineure ou dans les classements mondiaux. Certains me diront fou de penser cela après une telle performance. Toutefois, il ne faut pas oublier que Zewski a le talent pour être dans les classements internationaux et qu’il doit rentabiliser sa carrière surtout dans la division des mi-moyens au sein de laquelle il évolue.

Le travail paie – Marie-Ève Dicaire

Crédit photo : Tva Sports 

 Dicaire obtient enfin son premier titre, la ceinture NABF des super mi-moyens maintenant à sa taille, elle se rapproche encore plus d’un combat de championnat du monde. Toutefois, ce fut plus difficile qu’attendu. On se rappellera qu’au départ, elle devait affronter au départ Katia Alvarino qui se fit remplacer par la suite par Marisa Gabriela Nunez qui de par son agressivité et son expérience sur la scène mondiale en a donné pour son argent à Dicaire. 10 rounds âprement disputés ou la technique de Dicaire est opposée aux attaques successives de Nunez. Les juges donnent la victoire à Dicaire qui remporte son titre par décision majoritaire des juges 95-95, 96-94 et 96-94. Malgré tous les efforts déployés ce soir, on sait que le travail de Dicaire n’est pas fini et qu’elle aura tôt ou tard un rendez-vous pas si galant en championnat du monde. Le show Bossé 

Évidemment, bien des fans de Steve Bossé, la légende bagarreuse de hockey et ancien du UFC fait ses débuts en boxe. Même si on ne doit pas s’attendre à une carrière extraordinaire, le Curriculum Vitae sportif de Bossé est assez rempli pour que son début de carrière en boxe soit intriguant. Il amène en plus des fans très loyaux qui mettent de l’ambiance partout où il passe. Son adversaire Julio Cuellar Cabrera (12-6) ne connait qu’un moyen de perdre ou de gagner… soit par KO, sauf pour l’une de ses victoires. On voit clairement la supériorité des habiletés techniques de Bossé face à Cabrera. Malgré tout, le combat est décousu mais la force de frappe de Bossé fait le travail en mettant au tapis Cabrera à la toute fin du premier round. Ce dernier survit pour revenir se faire mettre K-O au deuxième d’une grosse main droite et on passe au prochain appel. J’espère une augmentation rapide de l’opposition de Bossé car je suis dorénavant intrigué. Avec un public majoritaire pro-Bossé qui sort du Casino satisfait, on se revoit pour une prochain édition de l’évaluation du prof Chery. 

#MarieÈveDicaire #SteveBossé

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.