Camille et Yvon s’en vont à la guerre.

Par Laurent Poulin 

«Je n’ai pas beaucoup de respect pour Camille Estephan.» - Yvon Michel en 2016 sur les ondes du 91.9 «À l’époque, est-ce que quelqu’un s’est plaint de la rivalité entre le Canadien et les Nordiques?» - Camille Estephan au journal le nouvelliste. Je ne vais rien vous apprendre aujourd’hui, la guerre est maintenant déclarée entre Camille Estephan et Yvon Michel. Les 2 se cherchaient depuis déjà quelque temps, mais un nouveau chapitre vient de s’écrire avec l’annonce de la série l’antre du tigre au casino de Montréal en mars prochain. Les forces en présence Yvon Michel a occupé le poste de directeur général du groupe Interbox de 1997 à 2004. Plus tard en 2004, il fonde Groupe Yvon Michel la plus plus prolifique organisation de boxe au Canada. Pendant plus de 10 ans, GYM règne en roi et maître sur le territoire québécois. Un promoteur semble être maintenant nez à nez avec Groupe Yvon Michel. Camille Estephan est arrivé à Montréal à 15 ans après avoir vécu la guerre au Liban, il est un puissant homme d’affaires qui œuvre au sein de la Financière Manuvie. Sa famille ne roule par sur l’or, il doit travailler tout le long de ses études, il obtient à 21 ans seulement un diplôme en finance à l’Université de Montréal. C’est en 2007 après avoir mis les gants au Tristan avec Bermane Stiverne qu’il devient son gérant. Les transferts Dierry Jean Il faut retourner en mars 2012 pour trouver la première fois que Camille Estephan a pigé dans les boxeurs venant du groupe GYM. Dierry Jean venait de voir son contrat se terminer avec Yvon Michel, Dougy se plaignait de manquer de visibilité et le patron de EOTTM lui promettait de faire de lui son principal boxeur. L’histoire nous rappelle que Jean a eu 2 occasions de remporter un championnat du monde. Antonin Décarie Novembre 2012, après avoir été associé 6 ans au promoteur Yvon Michel, Antonin demande d’être libéré au milieu de son contrat ce que GYM accepta. Antonin se plaignait en gros d’un manque de visibilité et EOTTM lui promettait de faire des demi-finales. Sa carrière de boxeur s’est rapidement finie, mais il n’a pas perdu au change il est devenu président d’Interbox, un exploit pour un si jeune homme. David Lemieux

Le fossé entre les deux promoteurs s’est créé ici. En résumé c’est des raisons politiques qui ont mené à cette séparation. Le groupe GYM s’acoquinait de plus en plus avec Showtime et Al Haymon ce qui ne plaisait pas au gérant de David Lemieux. Camille Estephan voyait déjà son protégé affronter Cotto, Canelo ou GGG ( ce que Lemieux a fait ), mais le trio appartenait à HBO. Avec du recul il faut admettre que Camille a eu raison de choisir Golden Boy devant PBC. Avec Yvon Michel comme promoteur, le dur cogneur a conservé une fiche de 33-2, 31 KOs. Custio Clayton

Le boxeur de Dartmouth en Nouvelle-Écosse a demandé de quitter groupe GYM pour rejoindre EOTM en octobre dernier. Custio n’était pas satisfait de l’allure que prenait sa carrière. Artur Beterbiev ??? Camille Estephan a déjà mentionné son intérêt envers le boxeur russe. Mais le champion IBF a deux procès à régler avant de penser rejoindre les rangs de EOTTM. L’achat d’Interbox

Mercredi le 29 juillet 2016, Camille Estephan se portait acquéreur du groupe Interbox appartenant à Jean Bédard. La vente comprenait les droits sur Yves Ulysse, David Théroux, Jean Pascal et les agents de promotion Ian Edery et Éric Lucas. Fondé en 1997 par l’Allemand Hans-Karl Muhlegg, Interbox est derrière le succès de Lucian Bute et Éric Lucas. Il est évident qu’Yvon Michel aurait aimé faire cette acquisition lui aussi. Le Casino de Montréal

Depuis 2004, groupe Yvon Michel détenait la main mise sur le casino de Montréal avec plus de 50 galas présentés. C’était un secret de polichinelle dans le milieu que Camille Estephan cherchait à faire son entrée au Casino. Moins de 12 heures après la conclusion du gala du Groupe Gym au casino de Montréal, EOTTM annonçait en grande pompe que leur série «L’antre du ring» allait faire leur début au temple du jeu le 31 mars prochain. De plus, on nous apprend que leurs soirées de boxe seront présentées sur punching grace pour 19,99 $, la moitié du prix demandé pour la formule de GYM au casino. Un curieux hasard que ce communiqué au lendemain d’une soirée de boxe au casino. Les comparables Eye of the tiger management prend un malin plaisir à créer des comparables entre leur boxeur et ceux des organisations concurrentes. Parfois ça leur joue des tours parfois c’est à leurs avantages. Après que Sylverio Ortiz ait fait la limite face à Custio Clayton, EOTTM décida de le placer contre Mian Hussain et par la suite contre Steven Butler. Jose Emilio Perea a résisté 10 rounds face à ce même Custio Clayton, il est revenu face à David Théroux, Yves Ulysse Jr et Batyr Jukembayev. Après qu’Uriel Gonzalez ait obtenu un verdict de défaite par décision partagée face à Francis Lafrenière, le Mexicain est revenu pour manger un seul coup de poing face à Steven Butler. Les rumeurs racontent qu’il vient de se réveiller. Groupe Yvon Michel a créé un monstre avec la présence d’Adam Braidwood sur leur gala face à Éric Martel Bahoeli. Voilà qu’Eottm le récupérera sur sa carte du 31 mars prochain. Et un duel entre Braidwood et Kean est maintenant inévitable. Les conférences de presse Quand les 2 groupes ne se battent pas pour la même date ( 16 décembre dernier ) ils tentent de se faire la jambette en plaçant des conférences de presse pendant les préparatifs de l’autre groupe. L’exemple le plus récent date du 8 février dernier, alors que nous sommes à 48 heures du super gala à Shawinigan présenté par EOTTM, Yvon Michel annonce que le combat entre Adonis Stevenson et Badou Jack aura lieu au centre Bell. Pourtant rien n’est encore moins certain aujourd’hui, Adonis qualifiant même de fake news cette nouvelle. À la lumière de ce texte, il est facile de croire qu’un changement de garde a eu lieu et que Camille Estephan est maintenant et de loin le promoteur le plus influent au Canada. Ma grande expérience en couverture de la boxe d’ici aimerait vous rappeler une chose, Yvon Michel a 9 vies. Le promoteur de 63 ans est encore en grande forme et il n’aura pas éternellement le boulet Adonis à traîner et son entente avec PBC prendra fin un jour. Les Rivas, Alvarez, Zewski, Dicaire et bientôt Mbilli appartient tous à l’élite mondiale. Ne sous-estimez pas Yvon Michel même si pour le moment il vit une tempête terrible. 

#CamilleEstephan #YvonMichel #GYM #eyeofthetigermanagement

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.