Zsolt Daranyi Jr : Le secret le mieux gardé du Canada

Nous avons parfois tendance à nous moquer des boxeurs hongrois qui viennent ici engraisser la fiche de nos boxeurs. Zsolt Daranyi est né à Budapest la plus grande ville et capitale de la Hongrie. C’est avec son père qu’il apprend à boxer dès l’âge de 3 ans. Ensuite c’est le déménagement au Canada où il regarde ses idoles à la télévision Roy Jones et Lennon Lewis. Daranyi convainc ses parents de l’inscrire au Sully’s boxing Gym à Toronto où il s’entraîne pour monter sur le ring. Son premier combat amateur a lieu alors qu’il n’a que 10 ans, quelques mois plus tard il fait la rencontre de l’Olympien et médaille de bronze en 1992 Chris Johnson qui devient son entraîneur, une association qui dure encore aujourd’hui.

Fiche pro : 13-0, 12 KOs

Fiche amateur : 63-4

Surnom : The Phenom

Entraîné par : Chris Johnson

Promoteur : Global Legacy et Top Rank

Gérant : Cameron Dunkin

Débuts pros : Août 2015

Réalisation : 4 fois champion national amateur canadien, 2 fois champion national amateur Hongrie, Champion Ringside.

The Phenom casse tout sur la scène amateur, mais deux raisons le convainquent de passer chez les rangs payants. L’AIBA change le règlement à propos du casque chez les amateurs, voulant éviter une blessure l’empêchant de passer chez les pros un jour, il fait le saut prématurément. Aussi alors qu’il a 18 ans, on lui refuse de voyager avec l’équipe canadienne, car sa citoyenneté canadienne n’est pas encore reçue. Zsolt vient de remporter les nationaux canadiens et il est fâché de ne pas pouvoir se présenter aux jeux du Commonwealth. Daranyi ne fait ni une ni deux et se profite de sa citoyenneté hongroise pour remporter les nationaux aussi là-bas, il finit par passer pros pour continuer de travailler sur sa boxe ici au Canada avec Chris Johnson. Sa carrière amateur se conclut avec des victoires sur le Russe Tamerlan Magomedov et l’Italien Alfonso Di Russo, deux exploits réalisés avant ses 18 ans.

Crédit photo : Brampton Guardian

Zsolt Daranyi est un chrétien nouveau-né et la religion joue un rôle important dans sa carrière. «Je me sens fort avec Dieu à mes côtés, j’ai toujours cru en moi, mais avec lui je suis inarrêtable».

Zsolt Daranyi est aussi âgé de 22 ans, contrairement à un Steven Butler qui évolue au même poids, Top Rank est très prudent sur ses choix d’adversaires même un peu trop. La plupart de ses adversaires ont été choisis à la dernière minute et leurs fiches étaient largement déficitaires.

La patience semble être de mise avec Daranyi, mais une chose est certaine, il est trop talentueux pour ne pas réussir.


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.