Le poids lourd cubain Luis Ortiz tentera de passer à l’histoire samedi.

StartFragment

Luis Ortiz et le champion WBC des poids lourds Deontay Wilder ont rendez-vous ce samedi à Brooklyn, dans un duel qui ne risque absolument pas de se terminer à la limite.

Luis Ortiz (28-0-0, 24 KO) tentera de passer à l’histoire non seulement pour la boxe cubaine, mais pour tous les combattants Hispaniques ou latinos. Ortiz aura la chance de devenir champion du monde des poids lourds hispaniques ou latino né à l’extérieur des États-Unis, et seulement le deuxième poids lourd de descendances à conquérir un titre mondial. Le premier à avoir réalisé l’exploit était John Ruiz, originaire du Massachusetts dont les parents étaient portoricains. Ruiz avait battu Evander Holyfield par décision unanime en 2001 pour s’emparer du titre WBA des poids lourds.

« Ce combat n’est pas seulement important pour ma famille, mais pour l’histoire de la boxe cubaine. Mon seul objectif en ce moment est la stratégie dont je vais avoir besoin pour vaincre Wilder, mais je sais que ce combat a beaucoup d’importance. Je vais faire l’histoire pour moi et mon pays quand je passerais le KO à Wilder le 3 mars » a déclaré Luis Ortiz.

Dans l’histoire de la boxe cubaine, seulement trois boxeurs poids lourds se sont battus pour un titre mondial. En 1995, Jorge Luis Gonzalez s’était mesuré à Riddick Bowe pour le titre WBO. Bowe l’avait emporté par KO au sixième round. En 2009 et 2011, Juan Carlos Gomez et Odlanier Solis ont également tenté de réaliser l’impossible face à Vitali Klitschko, qui était champion WBC à l’époque. Gomez s’était tout de même rendu jusqu’au neuvième round avant de se faire mettre hors combat. Et quant à Solis, Klitschko n’a eu besoin que d’un seul round pour l’achever. Ortiz espère inscrire son nom sur la liste des meilleurs boxeurs cubains au monde pour ainsi rejoindre sans aucun doute le plus grand boxeur cubain de tous les temps, Teofilo Stevenson, qui a remporté trois médailles d’or olympiques bien qu’il n’ait jamais combattu chez les professionnels.

La boxe fait partie de la vie quotidienne et de la tradition du pays depuis plusieurs années. À Cuba les boxeurs sont des héros. Au-delà des frontières de cette petite nation insulaire, la boxe est probablement l’un des sports les plus populaires au monde. Luis Ortiz cherchera à être le 18e boxeur à devenir champion du monde, mais seulement le deuxième dans la division des poids lourds. Sans tous les nommer, le champion unifié WBA et IBO des super-mi-moyens Erislandy Lara tentera d’ajouter une troisième ceinture à son arsenal le 7 avril face au champion IBF Jarrett Hurd. Rances Barthelemy, champion du monde chez les superplumes et chez les poids légers tentera de devenir le premier champion de l’histoire cubaine dans trois catégories de poids différentes le 10 mars, lorsqu’il fera face à Kiryl Relikh pour le titre vacant de la WBO des super-légers.

L’histoire des boxeurs poids lourds hispaniques ne date pas d’hier non plus. C’est en 1923 que le tout a commencé avec l’affrontement légendaire entre Jack Dempsey et l’argentin Luis Firpo. Muhammad Ali, Joe Frazier, Larry Holmes pour n’en nommer que quelques-uns, se sont tous battus contre des boxeurs hispaniques, tandis que le champion WBC Deontay Wilder a battu trois adversaires américano-mexicains, dont Chris Arreola, Gerald Washington et Eric Molina.

Samedi soir le Barclays Center de Brooklyn à New York accueillera son quatrième combat de championnat du monde chez les poids lourd de toute son histoire. Luis Ortiz a une chance qui ne reviendra pas de sitôt, se faire un nom, mais aussi en tant que défendeurs des poids lourds hispaniques.

Luis Ortiz deviendra-t-il le premier champion des poids lourds latinos ou Hispaniques nés à l’extérieur des États-Unis samedi ? Passera-t-il à l’histoire ? La réponse ne se fera pas attendre très longtemps encore.

EndFragment

#DeontayWilder #LuisOrtiz #wbc

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.