Eye of the Tiger et le casino de Montréal : une combinaison gagnante.

Eottm présentait son 2e gala au casino de Montréal nommé l’Antre du tigre. L’ambiance survoltée était présente pendant les 6 combats de la soirée et les spectateurs sont partis avec le sourire aux lèvres. Raphaël Courchesne 3-0, 2 KOs vs Ernesto Olvera 7-0-1, 2 Kos

Raphaël Courchesne est devenu le premier boxeur à se faire carter avant de monter sur le ring du casino. C’est pour dire comment il est jeune. Olvera a défendu sa fiche intacte avec courage. Mais au final, c’est les claques au corps de Courchesne qui auront eu raison du mexicain. Le 3 ronde nous a offert un véritable feu d’artifice, ce jeune de 19 ans frappe avec de mauvaises intentions. St-Hyacinthe compte plus de 56000 habitants, le plus connu de ceux-là se nomme maintenant Raphaël Courchesne. Victoire par décision unanime ( 40-35, 3 fois ) pour Raphaël Courchesne. C’est Tibo de le voir aller

Vincent Thibault 5-0, 2 KOs vs Manuel Garcia 15-14-2, 6 KOs Vincent Thibault ne sort pas sans son armée de fans et ils font du bruits. Le puissant gaucher est maintenant plus en contrôle de ses émotions. Il a minutieusement charcuté son adversaire mexicains pendant 6 rounds. Jamais Vincent ne sera impliqué dans de mauvais combats... c’est la garantie Tibo. Mais il ne prend plus de coups inutiles et sa défense est bien plus étanche qu’auparavant. Le travail en gymnase avec Vincent Auclair paie. Victoire par décision unanime pour Vincent Thibault ( 60-53, 2 fois et 59-54 ). Retour couronné de succès pour Mani

Ghislain Maduma 18-3, 11 KOs vs Johny Navarrete 31-12-2, 13 KOs Le plus sympathique des boxeurs québécois était de retour sur les planches et son adversaire est un habitué des finales au casino. Le public a servi un accueil majestueux et touchant à Maduma. Mani ne connaît pas la rouille du ring malgré absence de 20 mois. Il a survolé le ring multipliant les jabs et les attaques au corps. Ghislain « Mani » Maduma l’emporte par décision unanime ( 80-72, 3 fois ) sur Johny Navarrete

Une autre ceinture pour Erik Bazynian Erik Bazinyan 19-0, 14 KOs vs David Zegarra 32-2, 20 Kos

BZO est précis et calculateur, tout est réfléchi chez lui. Son ring Iq est élevé et il détient une solide charpente pour la catégorie de poids. Contre Zegarra, il a montré de nouvelles habiletés, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, il a dominé tous les échanges. Son adversaire s’est mis à valser au 3e engagement, le travail s’est complété rapidement au round suivant. Le cliché est surutilisé mais Bazynian est comme un joueur de baseball qui vise toujours le coup sur dans les trous et qui finit par frapper 35 circuits par saison. Erik Bazynian par Tko dès le 4e engagement et met la main sur le titre de la NABO. Ma montre est sur l’heure G-Time

Mathieu Germain 14-0, 8 KOs vs Christian Uruzquieta 17-3-1, 6 KOs

Celui qui a décidé de nommer la boxe le noble art revenait d’un combat de Mathieu Germain. Mathieu se déplace comme une gazelle et est précis comme une montre suisse. Ses adversaires deviennent épuisés mentalement à chasser celui qui est impossible à traquer.

J’étais inquiet avant le combat face au coriace Uruzquieta et le mexicain a été fidèle à lui-même en offrant une bonne performance. G-Time avait toutefois réponse à tout et a lancé les meilleurs coups du combat. Mathieu a mis beaucoup de rondes d’expérience en banque et cette nouvelle ceinture IBF nord-américaine le classera dans les 10 premiers de l’association.

Combat de l’année au Canada et le 10 round doit être considéré comme le round de l’année

Mathieu Germain l’emporte par décision unanime des juges ( 98-92, 2 fois et 97-93 )

Steven Butler appartient à l’élite

Steven Butler 23-1-1, 20 KOs vs Carson Jones 40-13-3, 30 KOs

Toujours difficile de passer après le combat de l’année au Canada mais Steven Butler a fait le travail face à un Carson Jones qui a tout vu chez les professionnels. Butler a fait preuve de ruse en défensive. Il a évité la guerre face à un lourd cogneur. Ils l’est même permis ce que l’élite n’a pas pu faire face à Carson Jones soit le malmener.

Victoire de Steven Butler par Tko au 8e round

Soirée parfaite au casino et je lève mon chapeau bien bas à Stéphane Loyer qui organise des galas bien balancés et spectaculaire.


Featured Posts
Recent Posts