Le combat dont personne ne voulait


Crédit photo : Le noble art de la boxe

Personne sauf les gens impliqués n’est vraiment surpris par le report du combat entre Jean Pascal et Steve Bossé. Même le plan de sauvetage apparaît un peu loufoque, je n’ai rien contre l’influenceur Olivier Primeau, mais pourquoi il réussirait à «promoter» un combat alors que c’est le métier d’Yvon Michel depuis une trentaine d’années. Personne ne m’écoute chez Groupe Yvon Michel, mais je me permets de leur énumérer les leçons à retenir de ce fiasco. Ma grand-mère disait «se tromper une fois ce n’est pas si grave, deux ce l’est».

Leçon No 1 : Écouter le peuple

Ici même pas besoin d’approcher les sondages Léger et Léger, Jean-Luc Legendre éminent journaliste à RDS a sondé ses milliers d’abonnés, le résultat était clair et net, ce combat n’intéresse personne. On pourrait s’attarder longtemps sur d’hypothétique raison menant à ce désintérêt, Gym n’a plus la cote, Bossé n’a aucune chance ou même le fameux «il y a eu beaucoup de galas récemment». Je vous laisse insérer l’excuse de votre choix, le proverbe «le client a toujours raison» s’impose ici, après tout c’est à lui qu’appartient la carte de débit.

Leçon No 2 : Faire du recrutement.

La première chose qui m’a frappé quand j’ai vu la carte finale du gala Bossé/Pascal est l’absence complète de boxeur appartenant au groupe Gym. Alors que Marie-Ève Dicaire brille en entrevue ou excelle à la télévision, elle semble confinée devant une poignée de fan au casino de Montréal. Shakeel Phinn est une machine à vendre des billets pour GYM, pourtant il se battra en Nouvelle-Zélande au lieu de Laval. Christian Mbilli est le plus beau prospect depuis Beterbiev, ses 2 prochains combats sont prévus outre-mer, tout pour le faire oublier. Quand les Thibault/Drolet/Clavel/Courchesne ont signés dans l’autre promotion, Groupe Yvon Michel devait répondre au lieu de regarder la parade. L’objectif est simple, ne pas laisser passer la prochaine vedette québécoise.

Leçon No 3 : La transparence

«Je savoure pleinement cette victoire et c’est de cette façon que je voulais mettre un terme à ma carrière» -Jean Pascal

C’est le dossier le plus compliqué ici, Yvon Michel ne l’a pas eu facile avec Adonis et Al Haymon qui complotent dans son dos. Mais le dommage est fait, Yvon Michel n’est plus pris au sérieux par le public de boxe. C’est pour cela qu’il s’est tourné vers les admirateurs de mma pour vendre des billets avec les résultats qu’on connaît. Si c’est Al Haymon qui call le spectacle, hey bien faut le dire pas pencher la tête et annoncer Toronto. Si Haymon n’aime pas Eleider Alvarez... encore là il ne faut pas nous annoncer 17 fois un combat qui n’est pas arrivé. Ses fausses annonces ont laissé des traces. Jean Pascal aussi est à blâmer, simuler sa retraite pour attirer l’attention sur un combat, encore là tous les fans ne sont pas dupes.

Malgré tout, j'envisageais me déplacer pour assister à ce gala parce que j'aime beaucoup trop la boxe et par curiosité. Mais telle une douche froide en décembre, le retrait de Francis Lafrenière du gala m'enlève le peu d'envie de m'y rendre. En espérant que GYM recommence le recrutement au Québec et nous trouve les futurs champions de demain au lieu d'improviser un Mayweather vs Mcgregor à la québecoise.

#JeanPascal #GroupeYvonMichel #SteveBossé #OlivierPrimeau

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.