Pourquoi regarder Bossé vs Pascal?

Par Victor Chery ( le professeur ) 

Comme beaucoup d'entre vous, je ne suis pas entiché de voir un boxeur du calibre de Jean Pascal remonter dans le ring face à Steve Bossé. Cependant, la réalité fait en sorte que nous aurons le droit non seulement à un duel qu'aucun fan n'a réellement demandé mais que la majorité des fans de boxe ne désirent pas... sauf si vous espérez secrètement que Jean se fasse passer violemment le KO ou que vous venez de Saint-Jean-sur-Richelieu. Raison 1 : L'intrigue derrière le retour Jean qui a probablement eu la retraite la plus courte de l'histoire de la boxe québécoise m'intrigue avec un combat à ce poids. Quel effet est-ce que ça aura sur sa charpente? Sa force de frappe? Ses réflexes? Sa vitesse? Certes Bossé, ne m'excite pas comme adversaire, mais ce combat a (et prenez note que c'est au conditionnel) le potentiel de nous donner des réponses sur ce qui reste dans le réservoir de Jean. Si il est également possible pour lui de rêver à des affrontements dans une division supérieure. Toutefois, il faut prendre tout cela avec un bémol. Raison 2 : Encourager la relève Comme vous le savez probablement, pratiquement aucun boxeur affilié à GYM ne fera partie de la carte hormis Bossé et la charismatique Marie-Ève Dicaire . Donc, la sous-carte affichera des boxeurs locaux tentant de faire leur place sur l'échiquier de la boxe au niveau local et national, pensons aux Bolivar, Cyr, Baille, Balmir et Bredician entre autres. Autant que le combat principal semble être une blague qui dure trop longtemps. Pour avoir vu plusieurs de ces pugilistes à l'oeuvre et avoir mis les gants avec certains d'entre eux, les combats de sous-carte risquent de vous en donner pour votre argent. Autant j'essaie d'être positif, j'ai tout de même une recommandation majeure pour notre patriarche de la boxe québécoise. Probablement qu'il ne m'écoutera pas car il compte sur Olivier Primeau qui est le roi du marketing à l'heure actquelle au Québec. Avec le retrait plus que probable de Francis Lafrenière de la carte, il faudra ajouter une saveur locale... demandons à des pugilistes tels que John Kinsha, Jan-Michael Poulin et j'en passe de faire la sous-carte. L'attrait local va certainement aider à vendre des billets... surtout s'il y a des confrontations locales. Sur cette dernière réflexion, passez de bonnes vacances.

#LarryvsKenny #onfinitçasurlering

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.