Top 8 agents libres


A l’année longue, les experts du Canadien de Montréal nous cassent les oreilles avec le marché des agents libres. John Tavares a eu plus de visibilité médiatique que Philippe Couillard et déjà on nous prépare avec la lointaine autonomie de Tyler Séguin. Je me suis demandé si la boxe fonctionnait comme le hockey et qu’un matin tous les boxeurs sans contrat devenaient disponibles à quoi on pourrait s’attendre un premier juillet à midi.

No 8 Whitney Baille (7-0, 2 KOs)

À son deuxième combat, Baille a commis une grave erreur, sur les ondes de RDS, il a démoli son adversaire lui passant dans le ko dans un coin du ring. Résultat : il est devenu difficile à matchmaker, Golden Garcia et Dwayne Durel se sont mis à l’éviter. Baille à dû voyager pour rester actif si bien qu’il a visité Drummondville, Laval, Québec et repentigny. La compétition ne manque pas chez les 135 livres au Canada et à 32 ans, le cogneur gaucher peut encore tirer son épingle du jeu.

En prime : Son entraîneur est passé maître dans la promotion sur les médias sociaux.

No 7 Jean-Michel Bolivar (4-1, 2 KOs)

Quand on pense à Jean-Michel, on ne peut oublier son ancêtre Simon Bolivar président de la grande Colombie en en 1825 et figure emblématique de l’émancipation des colonies espagnoles. En plus de tout ça, JM est le meilleur vendeur de billets au Québec, une véritable armée d’admirateur se déplace pour voir ses combats. Il évolue dans une catégorie (160 livres) où il y a plus de trafics au Québec que lors des heures de pointe sur la métropolitaine. Ayoubi, Croteau, Poulin2, Balmir, Hauver, Houle et, etc. Tous des combats locaux qui intéresseront les Québécois.

No 6 Jan-Michael Poulin (3-1)

Comme tous les Poulin, Jan-Michael est un garçon intelligent et attachant. Sur le ring, sa gauche fait plutôt peur. Il accumule les baccalauréats et c’est un homme d’affaires prospère. C’est un boxeur compliqué à affronter et qui a un jeune 35 ans. Il est doué en entrevue et paraît très bien, être un promoteur je le signe et je l’implique dans pleins de combats locaux au plus grand plaisir du public. J’aimerais bien qu’on le mélange avec d’autres poids moyens, une rumeur raconte que Poulin et Balmir ne s’aiment pas, aussi bien régler tout ça en 2019.

No 5 Terry Osias (5-0, 1 ko)

Les choses vont bien pour lui, 5 combats en 9 mois et il n’a toujours pas perdu le moindre round. Terry est un modèle pour la jeunesse et un athlète qui a performé dans plusieurs sports. Je le vois réussir à mettre la main sur un titre canadien et les classements mondiaux ne sont pas impossibles pour lui s’il arrive à éviter les blessures et demeurer actif. Le styliste a un solide jab et excelle en contre-attaque.

No 4 Louisbert Altidor ( 9-2, 4 KOs )

Le franco-ontarien avec un peu plus de chance serait toujours invaincu, mais ça ne le dérange pas trop. Ti-kouto a tenté tant bien que mal d’obtenir un combat face à Jordan Balmir qui ne pourra pas l’éviter éternellement, ce duel sera à l’affiche en 2019. Altidor est toujours bien entraîné par Martin Germain, il travaille avec acharnement sur le ring multipliant les attaques au corps et il est énorme pour sa catégorie de poids. Je ne serais pas surpris si une promotion ontarienne mettait la main dessus dans les prochaines semaines.

No 3 Tommy Houle (3-0)

Le Béatrixois impressionne depuis ses débuts professionnels, sa boxe est de grande qualité et sa condition physique exemplaire. L’athlète représenté par Julie Clavel a déclassé Marco Parente, un boxeur mexicain qui brise des fiches au Canada. Âgé de 32 ans, s’il peut demeurer actif, Houle connaîtra du succès sur la scène canadienne et pourquoi pas un combat pour un titre national en 2019.

No 2 Mohamed Soumaoro (5-0, 2 KOs)

Mo Money est né dans la ville de Conskry en Guinée, une ville qui connaît une solide croissance démographique. L’UNESCO y a tenu la capitale mondiale du livre en 2017. Soumaoro est doué, très doué, sa vitesse est prodigieuse et il ne se fait plus de contre-attaquant comme lui. Toutefois, ça ne se bouscule pas aux portes pour l’affronter. L’avenir incertain de Rixa lui cause assurément quelques problèmes pour demeurer actif. Pour vous dire à quel point ce jeune est talentueux, si personne ne le signe, je vais voir avec mon banquier si je ne pourrais pas le faire.

No 1 Jordan Balmir (10-0, 6 KOs)

*ce texte a été écrit avant la signature du combat entre Jordan Balmir et Steven Butler, mais ça ne change rien à mon classement.

Le Drummondvillois a inventé le charisme en 1993, sa famille est très célèbre dans la région montérégienne. Jordan est âgé de 26 ans et mes informateurs me racontent que le Gym ouvre avec lui le matin et ferme avec lui le soir. Django est rendu à l’étape où il a la notoriété pour faire des fiables et il a prouvé qu’il n’était pas peureux en acceptant un combat face à Steven Butler. C’est l’agent libre le plus en vogue du Québec.

Les frères Hussain sont aussi très intéressants mais je n'arrive pas vraiment à savoir ce qu'il se passe avec eux. En esrérant que certains promoteurs sautent sur le talent encore disponibles au québec.

#JordanBalmir #mohamedsoumaoro #tommyhoule #LouisbertAltidor #terryosias #JanMichaelPoulin #JeanMichelBolivar #WhitneyBaille

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.