Eleider Alvarez deviendra champion du monde le 4 août.

C’est en direct du mythique Hard Rock Hotel & Casino, à Atlantic City, que le sympathique Eleider Alvarez (23-0) se battra en championnat du monde pour la première fois de sa carrière. Il aura un énorme test devant lui, soit le champion WBO Sergey Kovalev (32-2-1). Attendez-vous à entendre AND NEW…

Jab jab jab!!

Eleider Alvarez (qui a récemment reçu le prix du meilleur boxeur de l’année sur la scène québécoise par le réputé site Boxingtown Québec) est un excellent boxeur qui possède un des meilleurs jabs de la division. Il est sec et précis, autant en mode offensif qu’en mode défensif pour tendre des pièges. Son adversaire en possède également un bon, ce sera d’ailleurs fort probablement celui qui maîtrisera le mieux ce coup qui sortira gagnant du duel tant attendu. Ne vous leurrez pas, même si nous adorons Eleider, autant pour sa personnalité que pour sa boxe, il est le négligé dans ce combat, et avec raison. Kovalev a un bagage qu'uaucun mi-lourds ne possède présentement dans la division. Il a affronté Bernard Hopkins, Isaac Chilemba, deux fois Jean Pascal et surtout deux fois l'ancien numéro un livre pour livre Andre Ward. De l'expérience qui ne s'achète pas. De son côté, le colombien a eu d'importantes victoires également contre Chilemba et plus récemment jean Pascal, et il a aussi terrassé Lucian Bute et Ryno Liebenberg, lui qui a perdu 5 de ses 7 combats suivants. Les comparaisons entre les deux oppositions ne s'équivalent pas.

Alvarez est un boxeur méthodique, un boxeur qui place ses pions et qui ne presse pas la machine. Il devra en faire plus samedi prochain. Il perd trop souvent des rounds en début de combat qui pourraient lui coûter la victoire contre un Kovalev qui met de la pression et qui s'empare du centre du ring. Eleider devra lui tendre un piège rapidement et le faire payer avec des contre-attaques qui feront reculer le champion WBO. Nous l'avons vu souvent, Kovalev est un bon boxeur agressif qui déteste se faire atteindre. Andre Ward l'a mis hors de combat avec de furieux coups au corps, Pascal l'a ébranlé avec des coups à la tête et même Igor Mikhalkin et Vyacheslav Shabranskyy ont fait mal au russe. Tout ça en début de combat. La clé pour Eleider est possiblement à cet endroit. Le début de combat. Il aurait tout intérêt à avoir un plan de match agressif, un plan de match qui dérangerait Kovalev. Jab jab jab, pression pression pression. Un solide coup au corps dans les deux premiers rounds pour faire trop réfléchir Kovalev pourrait lui permettre de gagner trois ou quatre des six premiers rounds et qui sait, pourquoi pas le terminer dans les rounds du milieu. Eleider a de la puissance, de l'agilité et surtout, il a une boxe supérieure au champion selon moi.

Depuis son premier combat contre Ward, je vois beaucoup de lacunes et de laisser-aller du côté du champion. Les coups sont larges, les attaques semblent souvent improvisées, il semble avoir très mal digéré ses deux défaites. Il ne pourra pas se permettre d'être échevelé dans son plan de match contre Eleider; la victoire n'est aucunement garanti. Plusieurs partisans de Québec feront le voyage pour aller encourager le talentueux boxeur de GYM. Une victoire changerait sa vie ainsi que celle de sa famille à tout jamais. Il y a raison de croire qu'avec tout ce que nous avons vu des deux boxeurs récemment, Eleider peut revenir au Québec avec la ceinture autour de sa taille, Marc Ramsay deviendrait l’entraîneur de deux champions du monde dans la même catégorie, lui qui entraîne également Artur beterbiev. J'y crois vraiment. Eleider Alvarez deviendra champion du monde le 4 août 2018.

Bonne boxe!


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.