Adonis va se faire clouer

StartFragment

Crédit photo : Boxing Channel

La prochaine défense du champion WBC Adonis Stevenson «devrait» être le 1er décembre prochain à Québec face à Oleksander «Le clou» Gvodzyk. Pour répondre à mon idole et ami Réjean Tremblay, j’attendrais un peu avant de réserver pour deux la suite du château Frontenac. Mon ami Yvon Michel a déjà multiplié les excuses pour dépanner son champion, budget dépassé pour Showtime, délai trop court pour la promotion, refus de Showtime pour la date annoncée. Yvon Michel pourrait bien se servir de la campagne électorale ou des dépenses reliées au cadeau de noël des familles québécoises pour repousser le gala en 2019.

Mon opinion (ça n’engage que moi).

Adonis Stevenson et moi c’est une relation amour haine qui tire à sa fin, lors de sa 4e victoire en carrière, j’ai crié «ce gars-là deviendra champion du monde», les gens ont ri et un spectateur assis 2 rangées en arrière de moi m’a même lancé sa liqueur. Autant je suis fier qu’il m’ait donné raison, je déteste ce qu’il représente, la manipulation des règlements, les astuces pour éviter son aspirant obligatoire, ses mensonges à propos de son désir d’unifier. Le règne d’Adonis Stevenson représente tout ce qui est laid en boxe. Oleksandr Gvodzyk est plus jeune et a assurément plus faim, le meilleur ami de Vasilly Lomachenko et Oleksandr Usyk voudra faire comme ses 2 potes et devenir champion unifié. L’ukrainien risque de se sentir à la maison au Québec, il rentrera sous les applaudissements du public au Québec.

Qui est Oleksandr Gvodzyk?

Le «clou» est né en 1987 à Kharkiv en Ukraine une ville qui a changé 4 fois de main lors de la 2e guerre mondiale. Il est 3 fois champion national de son pays, 2 fois il est allé au championnat mondial amateur et son principal fait d’armes est sa médaille de bronze aux Jeux olympiques.

Fiche professionnelle : 15-0, 12 kos Fiche amateur : 220-30 Fiche WSB : 9-0 Entraîneur : Robert Garcia Gérant : Egis Klimas Promoteur : Top Rank Bob Arum

Son passage chez les pros se fait tout en douceur, il gagne beaucoup en expérience en mettant les gants à l’entraînement avec Mike Perez, Gilberto Ramirez et Gabriel Rosado. Rapidement Bob Arum pratique un matchmaking de comparaison pour son protégé, Gvodzyk va geler Mohammedi plus rapidement que Sergey Kovalev, Yuniesky Gonzalez plus rapidement que Jean Pascal et paraît bien face à Chilemba qui doit abandonner suite à une blessure à une main. Contre Karpency, il visite le tapis dès le premier round, mais il finira par lui passer le KO.

Pourquoi va-t-il vaincre Adonis Stevenson.

L’ukrainien est une machine à lancer des coups de poids avec puissance, il travaille en combinaison et est constamment en train de marcher sur ses adversaires. Adonis et ses 41 ans vont se faire passer à travers les poumons comme Fonfara avait réussi à le faire lors de leur premier duel. La quarantaine a commencé a faire son œuvre face à Badou Jack, Adonis se fait plus souvent prendre les pieds plats et sa grosse gauche est de plus en plus prévisible, face à l’élite, il ne pourra plus gagner en les assommant.

Adonis a toujours la chance du cogneur, mais ce ne sera pas assez face à la pression offensive de Gvodzyk en décembre..... si c’est en décembre.

L’année 2018 finira avec un nouveau champion WBC et c’est tant mieux pour la boxe.

EndFragment

#OleksanderGvodzyk #nouveauchampion #enfin #5anssansaspirantobligatoire #AdonisStevenson #TopRank #EgisKlimas

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.