8 jours plus tard, plus rien n’est pareil.

Dimanche matin à Montréal, il pleut des cordes et le temps est maussade. Pour me redonner le goût de vivre, je pense à la situation chez les poids moyens. Si on retourne 2 ans en arrière, la catégorie était moribonde et le public exigeant que GGG monte chez les 168 livres tellement la compétition semblait absente. Octobre 2018, les poids moyens règnent au sommet des catégories de poids, l’argent coule à flots sur les 160 livres.  Les 8 derniers jours ont vu naître 3 nouveaux champions du monde et ceux qui attendent leur tour font peur. Le Québec n’est pas en reste avec 4 boxeurs classés où tout près de l’être dans une catégorie des moyens bien au-dessus de la moyenne.  

Les champions actuels

Rob Brant 24-1, 16 KOs : Champion de la WBA. Seul mon ami Mathieu Boulay y croirait, Rob Brant a réussi la surprise de l’année en détrônant le japonais Ryoto Murata. Un exploit réussit sans aucune équivoque avec plus de 1200 coups lancés. Le natif du Minnesota a une boxe faite pour les cotes d’écoutes.  

Son aspirant obligatoire est un certain David Lemieux. 

Demetrius « BooBoo » Andrade 26-0, 19 KOs est le tout nouveau champion de la WBO.  

Âgé de 30 ans, sa carrière prend enfin un envol digne de son talent. Le gaucher est un technicien hors pair et il finira par devoir affronter Billy Joe Saunders en 2019 dans un combat qui fait saliver les puristes. 

Si la logique se tient, David Lemieux sera nommé aspirant no 1 à son titre lors des classements de novembre. 

Daniel Jacobs a mis la main sur le titre de la IBF avec une victoire par décision partagée face à Sergey Derevyanchenko. Jacobs est un miracle sur deux pattes, il a survécu au cancer et a un KO terrible face à Dimitry Pirog pour devenir 2 fois champion du monde. De plus c’est lui qui a craqué la carapace d’invisibilité de Gennady Golovkin. Il est new-yorkais, c’est un des boxeurs favoris des Américains.

 Encore ici la WBC n’est pas évidente à suivre, Canelo Alvarez le super-champion avait comme exigence de faire face au champion intérimaire Jermall Charlo.  Comme c’est la WBC, Canelo a eu le droit d’affronter GGG et maintenant de monter chez les 168 livres face à Rocky Fielding. Je suis perdu dans les règlements de la WBC, doit-on considérer Jermall Charlo comme un champion régulier, devra-y-il attendre 3 ans pour affronter le champion régulier. Seul Mauricio le sait.  

Les aspirants incontournables 

Gennady Golovkin, l’aspirant le plus décoré en boxe actuellement. GGG n’a plus besoin de présentations. 

Sergey Derevyanchenko, carrière amateur exceptionnelle, un juge le voyait gagnant face à Daniel Jacobs. 

Ryoto Murata, médaillé d’or olympique et véritable dieu vivant au Japon. 

David Lemieux, le favori des postes de télévision, frappe assez fort pour coucher la division au grand complet. 

Les longs à démarrer. 

Jason Quigley, un Irlandais qui a battu tout ce qui bouge chez les amateurs. Mais malgré ses 27 ans, son promoteur est d’une patience paternelle envers lui. 

Esquiva Falcao et Yamaguchi Falcao 

Les frères brésiliens sont eux aussi des vedettes dans leurs pays, ils ont mis fin à une longue disette de médaille olympique en boxe pour le Brésil.  Les 2 gauchers invaincus sont âgés de 28 et 30 ans, ils feront beaucoup de bruits en 2019.  

Les boxeurs d’ici. 

En plus de la présence de David Lemieux dans tous les tops 5 de la division. D’autres boxeurs ont percé les classements et auront un rôle important à jouer dans la nouvelle meilleure division en boxe professionnelle.  

Steven Bang Bang Butler est 5e chez la WBO, le classement de novembre le propulsera dans les 3 premiers de la division. J’ai bien hâte de voir comment son promoteur arrivera à gérer tout cela quand le téléphone sonnera pour un combat de championnat du monde. 

Patrice Volny a fait son apparition dans 2 classements mondiaux soit à la WBO et la IBF. Le sympathique jeune monde aimerait remonter sur le ring en 2018 et un affrontement face à Francis Lafrenière se dessine pour mars prochains.  En attendant, il garde la forme et surveille son afficheur. Un combat de championnat du monde peut survenir à tout moment maintenant qu’il est classé. 

Christian Mbilli est un véritable rouleau compresseur, il démolit tout ce qui bouge autour de lui. Il a toute la notoriété nécessaire acquise chez les amateurs pour qu’on voie déjà en lui un futur champion du monde. Dans 2 ans, la division pourrait lui appartenir. Il sera du prochain classement de la WBC.  

Dans les recrues à surveiller. Je vous laisse avec 2 noms, Saddridin Akhmedov et Artem Chebotarev.

En conclusion, les moyens je les aime gros.

#poidsmoyens #160livres

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.