Top 10 des meilleures excuses en boxe.

Comme on le sait, la boxe est un sport extrêmement compétitif et les athlètes pratiquant ce sport sont très orgueilleux. Alors, vous pouvez imaginer la frustration qui peut survenir lorsqu'on perd un combat. Certains assument entièrement la responsabilité de la défaite mais d'autres ont la réplique rapide pour expliquer une soi-disant contre-performance.

Voici un top 10

10- C'est la vache à lait... donc c'est impossible de gagner

Après sa défaite face à Manny Pacquiao, le « problème » Adrien Broner a déclaré qu'une victoire face à Pacman était impossible car celui-ci négociait pour un super combat en septembre face à Mayweather. Dans ce dossier, il s'agit d'une excuse bidon, Adrian n'a qu'à lancer plus de coups.

Toutefois, dans le combat entre Félix Sturm et Oscar De la Hoya, l'Allemand méritait de l'emporter, mais Oscar avait déjà une entente pour faire face à Bernard Hopkins. Trop d'argent était impliqué pour faire dérailler le train en accordant la victoire à Sturm.

9. Si j'avais boxé en terrain neutre, j'aurais gagné

C'est une excuse souvent fondé et j'ai quelques exemples puisés dans ma propre tête.

Léonard Dorin vs Paul Spadafora Éric Lucas vs Markus Beyer Hermann Ngoudjo vs Paulie Malignaggi

Où à l'inverse

Fitz Vanderpool vs Hercules Kyvelos Dierry Jean vs Ricky SismundoHermann Ngoudjo vs Randall Bailey

8. Le changement d'entraineur n'a pas été bénéfique. Bonus : mon cutman n'est pas très bon.

L'exemple qui me vient en premier est Freddy Roach et le Québec. Ghislain Maduma et Jean Pascal se sont offert celui qu'on appelle encore parfois le meilleur entraîneur au monde...... deux verdicts identiques: la défaite.

Le cutman de Jarrett Hurd le beurrait tellement de vaseline qu'il ne voyait plus le jab arriver pour la première minute du combat. J'investirais à sa place sur un véritable artiste de la vaseline en Samuel Décarie-Drolet pour le combat revanche.

7. S'il y avait eu plus de rounds, j'aurais gagné le combat.

T'aurais peut-être dû y penser en négociant le contrat… Ou partir la machine plus tôt.

6. C'est de la faute aux juges…

5. L'arbitre a fait un mauvais travail durant le combat…

Ce qui peut être en fait une vraie excuse… Parlez-en a Joseph Agbeko vs Abner Mares dans leur premier combat.

Francis Lafrenière peut vous en parler un moment aussi.... 146 accrochages en 10 rounds face à Albert Onolunose.

4. J'ai eu des problèmes personnels…

Comme si tu étais le premier individu à avoir des problèmes en marge du travail dans la vie.

3. J'étais blessé à l'entraînement…

Pourquoi ne pas reporter le combat alors… Rares les boxeurs subissant la défaite qui ne trouveront pas une ou des blessures à déclarer..... après le combat.

2. Le poids fut un facteur majeur…

Encore une fois, pourquoi accepter un combat en connaissance de cause.

1. J'ai eu un mauvais camp d'entraînement

Excuse parfois valide qui peut être causé par un entraîneur trop en demande qui arrive à la dernière minute (Adonis vs Jack)

À un report du combat qui amène à faire un camp d'entraînement trop long. Le boxeur est trop pauvre pour s'offrir de bons partenaires pour s'entraîner.

En prime : Les excuses d'Adrien

« J'ai passé mon camp devant le juge » « J'ai perdu la boule » « J'ai dû perdre 55 livres en 8 semaines » « J'étais trop occupé à flusher mes dollars » « J'étais trop occupé à imiter Floyd devant mon miroir ».

#lesexcuses #AdrienBroner #lesjuges #lesarbitres

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Le contenue de cette page est la propriété de Boxingtown Québec.